Cote énérgétique des pompes

Un regard dans le rétroviseur

En 2005 déjà, la première initiative commune des principaux fabricants européens de pompes (via l'organisation européenne Europump) a été l'utilisation de pompes à économie d’énergie. Dans ce cas, les pompes à rotor noyé étaient concernées et le volontariat était facultatif. Ce projet est un exemple de la façon dont un secteur privilégie de sa propre initiative une législation visant à promouvoir une plus grande sensibilisation à l'environnement et une réduction de la consommation d'énergie.

Le marquage avait en grande partie la même structure que celle actuellement utilisée pour les réfrigérateurs, les machines à laver et les sources lumineuses.

ErP directive glanded diagram

Une classe non mentionnée dans ce graphique est la IE5. Il n'y a actuellement aucune obligation d'utiliser cette classe, mais il existe déjà des pompes qui respectent les normes IE5, par exemple la pompe de circulation Wilo-Stratos GIGA et la pompe de surpression Wilo-Helix EXCEL.

L'Europe établit de nouvelles normes énergétiques pour les pompes

Dans le cadre de la directive dite ErP, le premier règlement de la Commission européenne sur les pompes est entré en vigueur en 2011. La différence concrète par rapport à la réglementation précédente était que la directive n'était plus volontaire, mais qu'elle devait être suivie par tous les pays de l'UE lors de la vente de pompes. Cette première directive incluait les pompes à moteur ventilé, aussi bien les pompes de circulation que les pompes de surpression.

Le règlement portait notamment sur le rendement des moteurs électriques, et l'indice EFF1-EFF3 précédemment applicable a été remplacé par l'indice dit International Efficiency (IE).

Le graphique ci-dessous montre les différentes étapes, avec un durcissement progressif des exigences.

Si nous revenons aux pompes sans presse-étoupe, un autre règlement de l'UE basé sur la directive ErP a suivi le 1er janvier 2013. Dans ce cas, les pompes seraient en dessous d'un indice prédéfini, appelé l'indice d'efficacité énergétique. Dans une première phase, cet indice a été fixé à 0,27 pour le 1er août 2015 pour être ramené ensuite à 0,23, ce qui est également le cas aujourd'hui (2018). Les unités moteur sont également concernés par cette directive.

En conséquence, la consommation électrique moyenne des circulateurs sans presse-étoupe nouvellement installés a été notablement réduite.

Pour se faire une idée du potentiel d'économies d'énergie, la Commission européenne a estimé que nous pourrons réaliser d'ici 2020 des économies d'énergie annuelles de 23 TWh dans l'UE, ce qui correspond à la production d'électricité de six centrales au charbon de taille moyenne.

Le graphique ci-dessous indique le calendrier et le type d'installation Divisé en les différentes étapes.

ErP directive glandless diagram

Explication du graphique La directive ne concerne pas les pompes destinées à la circulation de l'eau potable. Pour éviter que ce type de pompe ne soit installé dans un système de chauffage, les pompes doivent porter une étiquette mentionnant l'utilisation ou le type d'application prévu.

La pompe à moteur ventilé et ses composantes hydrauliques

L'indice EI décrit précédemment ne prend en compte que le rendement du moteur de la pompe à moteur ventilé. Afin d'avoir une vision globale et d'augmenter le rendement global des pompes, une directive sur le rendement hydraulique, dénommé l'indice IEM, a été établie en 2013. IEM signifie «Indice d'Efficacité Minimale » et est un facteur sans dimension.

L'indice reflète le pourcentage des pompes vendues sur le marché à un moment donné et ayant un faible rendement hydraulique. Par exemple, un IEM de 0,4 signifiait que 40 % des pompes sur le marché ne répondaient pas aux exigences actuelles. L'exigence relative à l'indice IEM s'applique aux pompes à moteur ventilé ainsi qu'aux pompes à plusieurs étages et aux pompes de forage.

À partir du 1er janvier 2013, l'IEM était ≥ 0,1.

À partir du 1er janvier 2015, l'IEM était ≥ 0,4.

Aujourd'hui (2018), il n'y a pas d'indication temporelle pour savoir quand l'IEM ≥ 0,7 devrait être instauré comme une exigence. Les pompes de circulation Wilo-Stratos GIGA, les pompes de surpression et les surpresseurs de la série Wilo-Helix sont des exemples de modèles de pompes entrant déjà dans le cadre d'un IEM ≥ 0,7.

EU flags

À quoi ressemblera le futur ?

Afin de s'assurer que l'effet correct soit atteint, les règlements doivent être révisés tous les cinq ans. Cela pourrait également inclure une modification du champ d'application, des exigences plus strictes, etc.

Pour les pompes à rotor noyé, une proposition pour les exigences futures est d'inclure les exigences énergétiques pour les circulateurs ECS, qui pourraient entrer en vigueur d'ici 2022 si un modèle de profil de charge utile peut être implémenté.

Les derniers projets de révision de la réglementation sur les moteurs prévoient de passer d'IE2+VSD à IE3 en 2020 et, dans la perspective de 2022, il est notamment prévu d'élargir la gamme des tailles de moteurs (vers le haut et vers le bas) ainsi que d'ajouter des moteurs monophasés et des moteurs EX-E et EX-D. Pour les moteurs submersibles (drainage et eaux usées), il n'existe pas encore de norme pour définir les classes d'efficacité énergétique.

En liaison avec les moteurs, une proposition de classification IE du VSD (= convertisseur de fréquence) est également prévue.

Une réglementation actuellement en cours d'élaboration concerne la réutilisation, le recyclage, la remise à neuf et l'efficience matérielle des pompes. L'ambition est d'adopter une approche « cradle-to-cradle » (du berceau au berceau) et de concerner à l'avenir tous les produits d'éco-conception. Il est prévu d'intégrer ces points dans les règlements existants.