Contact

0 801 802 802 (N° vert)

Wilo France SAS

Espace Lumière - Bâtiment 6
53 Boulevard de la République
78403 Chatou

12.12.2019

CULTURE GÉNÉRALE

Légionelle, le danger sous-estimé dans la salle de bains

Salle de bain

LA LEGIONELLE : UN PHENOMENE A NE PAS SOUS-ESTIMER

La légionelle a été découverte pour la première fois en 1976 lors d'un congrès pour anciens combattants américains à Philadelphie.

A cette époque, 180 des 4400 participants de l'association d'anciens combattants "American Legion" tombèrent soudain malades d'une pneumonie, d'abord sans aucun lien reconnaissable. Cette maladie est donc souvent appelée légionellose.

Par la suite, les chercheurs ont fini par découvrir la cause de la maladie. Les bactéries avaient considérablement augmenté dans le système de climatisation de l'hôtel où se tenait la réunion des anciens combattants.

La propagation de ce que l'on appelle la légionellose a été attribuée à un manque de circulation de l'eau à l'intérieur du système.

L’émergence récente de la maladie, identifiable par des symptômes de grippe et fièvre croissante, s’explique donc notamment par l’apparition des systèmes actuels d’alimentation pour la distribution d’eau et le génie climatique.

Douche en action

ZONES A RISQUE

Les légionelles sont des bactéries naturellement présentes dans l’environnement, en particulier dans les milieux aquatiques.

Elles colonisent aisément les installations hydriques qui leur offrent des conditions favorables :

  • une eau stagnante ou mise en circulation ponctuellement (établissements saisonniers)
  • une température comprise entre 25 et 45°C (optimum à 32-35°C),
  • des traces d’oligoéléments (fer, zinc),
  • une contamination biologique du réseau par des biofilms ou des protozoaires

Ces germes vont proliférer de manière privilégiée dans les réseaux d’ECS non contrôlés sur le plan microbiologique en particulier dans les zones où l’eau est régulièrement maintenue à température tiède. Leur éradication totale pose problème du fait de leur résistance exceptionnelle aux agents désinfectants.

SECURITE D’HYGIENE ET BONNE TEMPERATURE

La légionellose peut donc apparaître dans les installations d'eau chaude sanitaire avec une température inférieure à 55 °C. Les légionnelles ne se reproduisent plus à 55 °C et sont détruites à partir de 60 à 70 °C.

Le Wilo-Star-Z NOVA T est un circulateur pour eau chaude sanitaire avec une sécurité d’hygiène maximale pour l’eau potable.

Fabriqué en France, il est destiné au bâtiment résidentiel. Avec le Wilo-Star-Z NOVA, la solution est apportée : en fonctionnement 24 heures sur 24, la pompe assure la circulation continue de l'eau chaude dans le réseau d'eau potable.

Ce circulateur haut rendement empêche alors le développement des légionnelles de manière fiable. La pompe est très résistante et convient également à l'utilisation dans des eaux calcaires.

Avec ce système de circulation, toutes les sorties d'eau de la maison sont immédiatement alimentées en eau chaude en cas de besoin, il n'est donc également plus nécessaire d'attendre l'eau chaude de la douche le matin au lever.

QUAND SIMPLICITE D’UTILISATION RIME AVEC EFFICIENCE ENERGETIQUE

L’installation est très aisée grâce à son robinet d’arrêt et au Wilo-Connector.

La technologie du « bouton vert Wilo » avec son guidage intuitif et son écran LCD montrent tous les paramétrages possibles de la pompe et facilitent sa configuration et sa maintenance.

Le Wilo-Star-Z NOVA T possède un clapet anti-retour et la détection automatique de la désinfection thermique. La combinaison de la minuterie intégrée et du thermostat de l'équipement standard ne laisse aucune chance aux germes.

Sa gamme impressionnante de fonctionnalités, ses possibilités de réglages personnalisés et l’équipement du circulateur avec une coque d’isolation thermique permettent d’optimiser efficacement sa consommation d’énergie.

Ce circulateur haut rendement procure donc une efficacité énergétique et un confort d’utilisation optimal et ce, dans une conception ultra compacte.